Thanksgiving: Nous nous attendrons Noël

Abraham Hendricksz van Beyeren :"Nature morte à la Dinde"Abraham Hendricksz van Beyeren(1620–1690) peignait plutot des poissons et des marines. Je ne sais pas ce qui l’inspira pour peindre une dinde, peut-être lui était parvenu le récit des premiers pèlerins qui arrivés sur le sol américain en 1620 furent pour moitié décimés par la famine, les survivants ne durent leur salut que grâce à l’aide des Indiens qui leurs ont appris la culture du maïs.
C’est en 1864, à la fin d’une longue et sanglante guerre civile, Abraham Lincoln demanda à tous les Américains de réserver le quatrième jeudi de novembre comme jour d’action de grâces.
Ce jour là, tout le monde se réunit en famille pour partager la traditionnelle dinde de Thanksgiving et le fameux gâteau au potiron. C’est une journée d’action de grâces pour remercier les Indiens et le Ciel d’avoir permis aux premiers pèlerins venus d’Angleterre de s’installer et de vivre sur le sol américain.
Selon la tradition Georges W Bush a gracié une dinde (Une chance que les Quarante-six millions de dindes qui ont fini dans un plat n’ont pas eu).

Copie conforme ©

Une copie de "Ronde de Nuit de RembrandtAprès avoir lu le livre de Tracy Chevalier « La jeune fille à la perle », j’avais prêté le livre à Félix (Dufrance pour les intimes).
La semaine dernière je suis allé lui rendre visite et je l’ai trouvé en train de s’escrimer à faire une copie de l’oeuvre de Vermeer. Pour être franc je ne ressentais pas l’émotion de l’œuvre originale, à travers la copie qu’il s’escrimait jour après jour à rendre plus proche de l’original.
– Je sais bien que je poursuis une chimère, me dit-il, en souriant, c’est d’ailleurs tout l’intérêt de ce travail, poursuivre un but que l’on est certain de ne pas pouvoir atteindre, c’est sûrement le même plaisir que d’aller décrocher la lune.
– Tu peux aussi trouver des reproductions parfaitement fidèles de ce même tableau à moins de cent Euros.
– Technocrate tu es, technocrate tu resteras, a-t-il répondu, je ne fais pas cette copie pour un résultat, mais pour le travail que cela représente, et surtout pour apprécier d’autant plus l’original si un jour je passe à La Haye, ou découvrir l’ancien Delft si j’y passe.
J’ai trouvé une copie de la Sieste de Jean-Francois Millet faite par Van-Gogh, et j’ai compris que copier pouvait aussi s’écrire Copier.
Maintenant, le soir avant d’aller dormir, je jette quand même un coup d’œil dans le ciel pour m’assurer que la lune est toujours à sa place, on ne sait jamais…….

J’ai trouvé sur la toile un bon plaidoyer sur les copistes qui explique que cette copie du tableau de Rembrandt est plus complète que ce qui reste aujourd’hui de l’original car le Marquis Ducon (je ne suis pas sûr du titre par contre pour le nom, c’est une absolue certitude) a cru bon d’en couper un morceau pour le faire rentrer entre deux portes.

Attention aux courants d’Art

Daniel SpoerriJe ne suis pas très au courant des courants, je sais seulement que Fabius est arrivé avec un nouveau courant et qu’il repart en courant encore plus vite. De la part de Fabius c’est assez courant.
Tout ça pour dire que je lisais un livre sur les courants artistiques de 1960 à mes jours qui sont aussi les votre. Je ne résiste pas au plaisir d’en citer quelque uns :
COPY ART
COMPUTER ART
EAT ART(Fille au bouquet)
NET ART
MAIL ART (sonia Sheridan)
PHOTOGRAPHIE MANIPULEE
SUPPORTS-SURFACES
COLORFIELD (Peinture de Ron Newman)
ART FEMINISTE

Le tableau est de Daniel Spoeri un fervent défenseur de l’EAT ART avec un tableau en relief (de repas)

Des-espoir (Suite)

Baldessari : Bird (1962)Je parlais, dans ma chronique précédente, de premières œuvres et de ce qu’il en était advenu, quand je lis dans « Le Monde » un article sur John Baldessari (Américain né en 1931) qui a brûlé l’ensemble de ses tableaux, pour se reconvertir dans la photographie. Il explique son geste par cette simple phrase :
« pourquoi dois-je donc faire des peintures ? Pourquoi ne pas montrer tout simplement des photographies, puisqu’il s’agit toujours d’images ? »
Je ne pense pas une seconde qu’il donne la vraie raison de son acte : Il a quand même pris la peine de garder les cendres des œuvres brûlées, qu’il expose en tant qu’œuvre.
Sa sœur avait par hasard gardé deux de ses œuvres retrouvées beaucoup plus tard, (Bird, ce canard, est l’une des deux rescapées) et exposées dans son exposition de photagraphies à Nîmes.
La question reste donc posée, pourquoi détruire ses premières œuvres ?
J’ai pour ma part une réponse à cette question : hélas à la différence d’un gâteau c’est quelque chose qui ne se partage pas.

Maintenant elle s’appellera GRIET !

Griet est la fille à la perleJ’avais lu et bien aimé le livre d’Art sur Vermeer. Et par hasard je tombe sur un bouquin dont la couverture est représentée ci-contre dans lequel je découvre :
Que le prénom de la jeune fille est Griet diminutif de Margriet
Qu’elle était servante au service de la famille Vermeer
Je découvre les relations difficiles qu’ont eu Griet et Jan Vermeer entre eux, agrémentées de la jalousie diffuse de la femme du peintre, le fils du Boucher amoureux de Griet qui est jaloux de Jan Vermeer et réciproquement. Je découvre une vraie tranche de vie à Delft.

Le tableau prend alors une toute autre dimension : ce n’est plus une inconnue que je vois sur le tableau, je comprend pourquoi elle porte une perle, la signification de son regard.
Oui on peut m’objecter que Tracy Chevalier l’auteur du livre a tout inventé et qu’elle n’y connaissait rien en peinture, et bien sûr c’est l’exacte vérité. Et alors… lisez donc le livre avant de dire des âneries.
Ps: il a été tourné un film sorti en DVD à partir du livre, je n’ai pas acheté (pour le moment) le DVD car je ne voulais pas voir Griet autrement qu’avec les yeux de Jan Vermeer (et pour être honnête, aussi avec les yeux du fils du boucher).

Mutuelle Assistance !

Adam et Eve de RubensCurieusement je ne connais pas beaucoup de tableaux représentant un couple ( à part les tableaux officiels réunissant un roi et une reine, un empereur et une impératrice). Pour ce qui est des dictateurs, ils sont représentés en général seuls (et souvent même en géneral).
Soit c’est l’homme seul, soit c’est elle qui est seule, soit c’est toute la famille qui est représentée.
Je trouve que c’est étrange car, quitte à pérenniser une image de soi, pourquoi ne pas faire participer aussi celui ou celle qui partage sa vie.
Heureusement il existe une exception de taille: Adam et Eve sont en général représentés ensemble ( du moins avant de croquer la pomme), ensuite quelques tableaux les représentent en train de fuir le Paradis perdu. Puis ils disparaissent de tout iconographie.
Le tableau est de Pierre-Paul RUBENS (1577-1640)

Finlande

triptyque Aino, peint par Akseli Gallen-Kallela en 1891L’ornement composé de croix gammées qui encadre le triptyque Aino, peint par Akseli Gallen-Kallela (1865 -1931), est vraisemblablement la première présentation publique d’une croix gammée en Finlande répond l’attaché de presse de l’ambassade de Finlande à Dibrazza.
Sur le site de “info-Finlande” on trouve des tonnes de renseignements sur la Finlande qui semble beaucoup plus sympa que le visage que nous présente l’attaché de presse de l’ambassade de Finlande. Par exemple cette photo de Philipp Plissson d’un brise-glace

Mets l’ancolie de coté

Picasso_paysage   DE La TOUR Madeleine
PICASSO La passion du dessin du 28 septembre 2005 – 9
janvier 2006 Musée Picasso, Paris
  "Mélancolie. Génie et folie en Occident", Grand Palais,
Paris-8e
     
Evidemment on ne sait jamais ce qu’on va dessiner…mais
quand on commence à le faire naît une histoire, une idée…et ça y est.
Ensuite l’histoire grandit, comme au théâtre, comme dans la vie…et le dessin
se transforme en d’autres dessins, en un véritable roman. C’est très
distrayant, crois-moi. Moi au moins je m’amuse énormément, en inventant des
choses et je passe des heures entières, pendant que je dessine, à voir, à
penser à ce que font mes personnages. Dans le fond, c’est une manière
d’écrire des histoires
  Pour quelle raison tous ceux qui ont été des
hommes d’exception, en ce qui regarde la philosophie, la science de l’Etat,
la poésie ou les arts, sont-ils manifestement mélancoliques

Picasso

 

Aristote Problème XXX

Je préfère l’interprétation de Picasso, pas besoin
d’être mélancolique pour peindre, dessiner ou sculpter

Fond-Dation

FragonardDominique De Villepin a proposé hier à la FIAC de permettre aux Artistes de payer leurs impôts de leur vivant par une dation. Jusqu’à maintenant l’Artiste devait être mort pour pouvoir en profiter, (ce qui n’était pas très motivant). Une dation récente a permis de pouvoir admirer au Louvre l’original de “Renaud dans le Jardin d’Amide” de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806) , tableau qui a beaucoup servi a décorer les boites de chocolat.
Je proposerai aussi aux garagistes d’échanger une voiture neuve contre quelques tableaux, et pour les épiciers quelques kilos de pommes de terre en échange d’un croquis.
Van Gogh et Modigliani avaient essayé ce marché, mais à l’époque il n’était pas très porteur.
En ce qui concerne les faussaires, plus de problème, ils peuvent payer leurs impôts en fausse monnaie en déclarant simplement que ce sont des copies d’originaux (en général ce sont même de bonnes copies)

Les Bandes des Quatre

Dans la Bande des quatre lors de la révolution chinoise, qui se souvient de leurs noms
Zhang Chunqiao(ex-vice Premier Ministre), Yao Wenyuan(journaliste), Wang Hongwen(Président du Parti), Jiang Qing( ép. de Mao)

à part bien sur Madame… Mao

Dans la Bande des trois mousquetaires qui étaient quatre, qui se souvient de leurs noms
d’Artagnan ,Athos (comte de la Fère), Porthos (du Vallon) et Aramis (Chevalier d’Herblay).
à part bien sûr……… D’Artagnan

Dans la Bande des quatre peintres autrichiens qui se souviendra de leurs noms

Klimt, Schiele, Kokoschka, Moser
A part bien sûr………… Klimt et Schiele

Klimt Schiele
Gustav Klimt (1862-1918) Egon Schiele(1890-1918)
Kokoschka Moser
Oskar Kokoschka (1886-1980) Koloman
Moser (1868 – 1918)

Faut bien casser la croûte !

Je suis passé dimanche sur le du terre-plein central du boulevard Edgar Quinet (Metro Edgar Quinet) où est installé le marché parisien de la création . Ils utilisent les abris de toile du marché du mardi et samedi, pour exposer leurs œuvres. La plupart des exposants sont présents sur leurs stands et prêts à entamer la discussion.
Libre à chacun d’aimer ou ne pas aimer les œuvres exposées, c’est en tout cas une possibilité pour ceux que cela tente de venir se confronter au public sans pour cela être obligé de passer par une galerie. J’ai bien aimé le principe.

11+1=100 Ne soyons pas trop binaires


Le Livre est maintenant numérique ou en train de le devenir
La bibliothécaire qui me conseillait dans mes lectures n’est plus
L’écriture est presque totalement numérique
L’encre violette ne coule plus dans les encriers
La photo est numérique
La lente progression de l’image qui apparaît dans le révélateur a disparu
La vidéo est numérique
On ne donne plus le premier tour de manivelle sur un film, il n’y a plus de manivelle
Le génome humain est en cours de numérisation
On découvre que l’on est très proches des singes : bonne nouvelle pour les singes
La téléphonie est numérique
Et j’avoue que la friture sur la ligne ne me manque pas
Les Rencontres amoureuse sont numériques
On partage une vie en fonction de critères de choix.
Les factures sont numériques
ça j’aime bien
La Musique est numérique
Je refuserai encore longtemps de me faire greffer des écouteurs sur les oreilles
Et l’Art se décline de plus en plus en Art numérique
L’essence térébenthine est au mieux maintenant remplacée par « Diluant sans odeur ».
Et les pinceaux par une souris

Je croyais que la fenêtre était ouverte derrière moi, mais non elle est fermée.
J’ai quand même froid dans le dos en écrivant cette rubrique, ell aussi numérique.

PS : J’aime bien ce tableau de Dali : Gala de près, Lincoln de loin ,… et de très près des Pixels

Le Jeu des 7 Familles

Dans la Famille Renoir je cherche la petite-fille !
– Bonne pioche : elle était présente à l’inauguration de l’exposition « Renoir/Renoir » à la cinémathèque (Non ! je n’y assistait pas). On a donc une famille plus que complète, reste maintenant à compléter le jeu avec six autres familles. (ne cherchez pas trop côté Rodin,Van Gogh, Camille Claudel)
Je me suis toujours demandé si les descendants des peintres et sculpteurs de l’époque de Renoir, Rodin,Monet…arrivaient à mener une vie normale et arrivaient à supporter le poids d’un tel ancêtre, ou s’ils avaient les mêmes difficultés que les enfants des stars actuelles.
j’ai au moins une réponse la Famille Renoir se porte à merveille.

Les “Incontournables”

Un correspondant m’a demandé comment fonctionnait le lien “Qui sait” . (cf colonne de gauche de cette page) :
Au hasard de mes visites sur le Web je suis tombé sur le site :Les plus belles œuvres de l’humanité (Je pense que Incontournable aurait été suffisant) .L’auteur indique que la liste n’est pas exhaustive. ….J’ai l’ai trouvé un peu limitée en Peinture et Sculpture, j’ai donc crée une liste dans une base de donnée, et j’ai crée un moyen simple (lire rustique) d’ajouter de nouveaux items.
A partir de cette base de donnée, le lien “Qui sait” fonctionne de la manière suivante:
1- tirage au hasard d’un couple titre- auteur dans la base
2- recherche par l’interface interne de Google du couple titre-auteur
3- affichage de la page qui est en tête de liste de la recherche de Google.

Si le cœur vous en dit vous pouvez ajouter dans la base de donnée les couples titre-auteur qui vous semblent incontournables. (à vous bien sûr de mettre la signification que vous souhaitez au terme incontournable)

PS: Comme je ne fais pas de contrôle sur les saisies merci de ne pas trop “polluer” la Base de données. Par exemple ne pas supprimer sur “Rodin – Le Baiser” j’en serai malade…

Modigliani


J’ai acheté le dernier livre d’art sur Modigliani (1884-1920) et j’ai été comme tout le monde frappé par la manière dont il peignait les yeux de ses modèles. Du temps où il sculptait ses statues avaient aussi la même forme d’yeux. L’art des cyclades a du le hanter une grande partie de sa vie.
PS : je n’ai pas retrouvé dans le livre la reproduction de cette fillette en bleu, qui était reproduite à l’infini sur les billets d’entrée de l’expostion du Sénat. Elle aurait mérité une petite place dans le livre….