“L’Art sera rentable ou ne sera pas”

Audimat La Joconde

Un article du monde réagit à la Lettre de mission de M. Nicolas SARKOZY, Président de la République, adressée à Mme Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la communication.
Je n’ai pas tout compris, sauf peut-être que si une oeuvre d’art ne plaît pas au public, et n’est, de ce fait pas rentable, il est nécessaire de la faire disparaître et d’éviter à l’avenir d’accorder le moindre crédit (au sens propre et sûrement par conséquence au sens figuré) à l’artiste qui a réalisé cette oeuvre.
Sans être expert en la matière me viennent à l’esprit un nombre impressionnants de contre-exemples;Pour n’en citer qu’un seul, le salon des refusés a exposé des oeuvres de Pissarro, Manet, Fantin-Latour, Whistler, Jongkind, Monet, tous incontournables maintenant…..
Il y a peut-être confusion entre création et audimat, le mieux est que vous lisiez le texte intégral pour vous forger votre propre opinion du devenir de la culture pour les cinq ans à venir.
An article from the world reacts to the Letter of Mission of Nicolas SARKOZY, President of the Republic, addressed to Christine Albanel, Minister of Culture and Communication.
I did not understand everything, except perhaps if a work of art does not please the public, and is therefore not profitable, it is necessary to make it disappear and to avoid future to give the least credit (literally and surely consequently in the figurative sense) to the artist who made this work.
Without being an expert on the subject, an impressive number of counterexamples come to mind: To name but one, the Salon des refusés has exhibited works by Pissarro, Manet, Fantin-Latour, Whistler and Jongkind. , Monet, all inescapable now … ..
There may be confusion between creation and ratings, the best is that you read the full text to form your own opinion of the future of culture for the next five years.