Tintin à Beaubourg

Tintin

Je suis allé voir l’exposition sur Tintin à Beaubourg. La file d’attente à l’extérieur était vraiment très longue, et une fois dans Beaubourg, l’attente était à nouveau d’environ une demi-heure. Preuve sans doute que Tintin est toujours actuel.
On retrouve le Lotus bleu dans son intégralité, et on peut admirer l’art d’Hergé de donner vie à ses personnages avec un minimum de points et de traits: les yeux sont en général deux points, pour Tintin le nez est figuré par un U et la bouche par un seul trait. La majorité des personnages sont dessinés de cette manière minimaliste et sont cependant toujours parfaitement reconnaissables.
J’ai essayé de reproduire à la mode web un tableau de l’exposition qui indique dans quel album on retrouve les principaux personnages. Pour le visualiser cliquez sur l’image et choisissez sur la ligne du bas le personnage à afficher.

Il va falloir statuer : où dans Paris et par qui

C’est une ballade dans Paris que propose ce quiz, de la place de la Bastille, emblème de la Révolution Française, en passant par la Concorde où trônent un nombre impressionant de statues.
Une ballade à la rencontre des statues que nous connaissons par cœur ou qui tout au moins font tellement partie du paysage que nous ne les regardons plus, et dont le nom de l’auteur pour certaines au moins est tombé dans l’oubli.
Pour jouer au Quiz cliquer içi

Quels sont les auteurs de ces autoportraits ?


     
     
           
     
     
           
     
     
           
     
     



Memory par auteurs

Ce petit jeu adapté d’un memory pour enfants, présente des paires de tableaux dont l’auteur est le même (donc une paire est constituée de deux tableaux différents du même auteur)


Un momument classé parce que dessiné !

timbre peynet
Raymond Peynet (1908-1999) Après une évasion réussie en 1942, PEYNET va se retrouver pour une journée à Valence.Il attend sur un banc public face à un kiosque à musique. Ce jour de l’année 1942, Raymond PEYNET raconte: “Assis sur un banc, j’ai dessiné le kiosque qui se trouvait devant moi, avec un petit violoniste qui jouait tout seul sur l’estrade et une petite femme qui l’écoutait et l’attendait. On voyait aussi tous les musiciens qui, ayant rangé leurs instruments dans leurs étuis, s’en allaient dans le parc de Valence“.
Dans la légende, le petit musicien disait:”Vous pouvez partir tranquille, je terminerai tout seul“. PEYNET fait parvenir son projet au rédacteur en chef de la revue “RIC ET RAC” Max FAVALELLI, qui titre rapidement les “Amoureux de PEYNET”. Le Kiosque à musique de Valence est classé monument historique le 11 octobre 1982 sous le nom de “Kiosque des Amoureux de PEYNET”.Ce sont ces
amoureux qui inspireront Georges Brassens pour sa chanson ” Les amoureux des bancs publics”.
MERCI Mr PEYNET