Kupka au Grand Palais

J’ai pratiquement découvert Kupka à travers
cette exposition au Grand Palais. Kupka a vécu en France à partir de 1896 et a collaboré au journal “l’Assiette au Beurre” magazine hebdomadaire satirique illustré ayant paru de 1901 à 1936.Trouvant ses dessins trop subversifs , la direction de l’assiette au beurre renonça très vite à sa collaboration.
I have practically discovered Kupka through
this exhibition at the Grand Palais.Kupka lived in France from 1896 and collaborated with the newspaper “L’Assiette au Beurre”, a weekly satirical illustrated magazine published from 1901 to 1936.Finding his drawings too subversive, the direction of ‘l’Assiette au Beurre’ gave up very quickly to his collaboration.

Chagall, Lissitzky, Malévitch.

Je viens de visiter l’exposition à Beaubourg sur l’avant-garde russe à Vitebsk (1918-1922).
Chagall fonde une Académie à Vitebsk, organise expositions et festivités artistiques et invite El Lissitzky et Kazimir Malevitch à le rejoindre. Mais rapidement les positions radicales de Malevitch se heurtent à la vision poétique et figurative de Chagall et profitant d’une brève absence, il est démissionné de sa charge.
J’y ai découvert que Malevitch et Lissitzky ont œuvré ensemble à la décoration de cette façade en utilisant des formes géométriques, ils étaient ainsi des précurseurs du street-art.(la photo de droite est de Lissitzky)
I just visited the exhibition in Beaubourg on the Russian avant-garde Vitebsk (1918-1922).
Chagall founded an academy in Vitebsk, organizes exhibitions and artistic festivities and invites El Lissitzky and Kazimir Malevich to join him. But Malevich’s radical positions quickly clash with Chagall’s poetic and figurative vision and, taking advantage of a brief absence, he is removed from his post.
I discovered that Malevich and Lissitzky worked together to decorate this facade using geometric shapes, they were thus forerunners of street-art (the photo on the right is made by Lissitzky)
Street Art

Degas Musée d’Orsay

 

Les études faites par Degas des trois visages féminins du tableau, sont plus abouties que les visages correspondants du tableau final.
J’ai trouvé un site qui raconte l’Histoire par l’image
Les commentaires sur la famille Bellilli sont de Fleur SIOUFFI.
The studies done by Degas of the three female faces of the painting are more accomplished than the corresponding faces of the final painting.
I found a site that tells History by the image
The comments on the Bellilli family are from Fleur SIOUFFI.

Pays de Cocagne (suite)

Pays de CocagneEn revenant du Pays de Cocagne, j’ai rapporté quelques photos, dont une que Félix a beaucoup aimé et que je lui ai prêté pour qu’il puisse en faire un tableau, il s’agit d’un photo du village de Lautrec prise à partir du moulin, pour ceux qui connaissent. Pour ceux qui ne connaissent pas faites donc le détour c’est tout près de Toulouse.
Au sujet de ce tableau Félix (Dufrance pour les non abonnés) m’a confié qu’il ne savait toujours pas faire correctement les arbres aussi, si vous avez des idées de comment l’aider, je suis certain qu’il vous en sera reconnaissant.

Pour ce qui est du Blog c’est repos jusqu’à fin Août.

Noir c’est Noir ………

Kara WalkerKara Walker (American, b. 1969) “After the Deluge” au MET à New-York représente son approche de l’après Katrina
Elle est connue pour ses découpages sur papier, comme je n’ai pas trouvé sur le Web celui qui m’a bien plu, je montre seulement le croquis que j’en ai fait
Celui-ci n’est pas très gai, dans la salle au MET où sont exposées ses oeuvres , ils citent une phrase d’elle : “Je veux faire autre chose de ma vie qu’être noire et mourir”.

Salon de printemps

Enakieff Couple_1

Ce week-end j’ai visité deux «Salons de printemps », des expositions organisées par les municipalités permettant aux artistes locaux d’exposer leurs œuvres une fois dans l’année. Dans le premier il n’y a aucune sélection des œuvres. Par contre, dans le deuxième, le jury de sélection est très strict.
Première conclusion hâtive : Le deuxième salon est donc beaucoup plus intéressant à visiter. Et c’est absolument vrai, mais quand on regarde la liste des exposants du deuxième très peu habitent dans la commune, par contre dans le premier cas pratiquement tous les exposants habitent dans la commune.
Deuxième conclusion : Les participants des deux salons sont tous passé par des cours le plus souvent dispensés par des associations locales, donc la sélection devrait être faite par les enseignants des associations qui pourraient alors expliquer sereinement pourquoi telle toile ne peut pas encore être présentée dans une exposition.

PS : J’ai choisi pour illustrer cette chronique deux statues qui proviennent chacune d’un salon différent ce qui démontre qu’une troisième conclusion serait aussi possible

Faute de Goethe : Faust de Goût

Rembrandt l AlchimisteChez moi, l’œil domine et je me réjouis si j’arrive à acquérir un cuivre, une gravure ou un dessin dans des ventes publiques aux enchères ou chez des marchands ; cependant il fait que l’œuvre soit ancienne car les plus récentes me désespèrent d’une manière ou d’une autre.

Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832)

Je ne sais pas ce qu’il pensait des dessins de Rembrandt(1606-1669) si ce n’est que cette gravure de Rembrandt représentait pour lui Faust, car il a illustré sa première édition de Faust d’une gravure de J. H. Lips copiant celle-ci.

PS: J’ai découvert il y peu quel était le prénom de Rembrandt.

Un tableau retrouvé après 40 ans !

Il s agit de Bernard FRIZELes deux tableaux retrouvés à Loches, un premier temps attribués au Caravage ne sont que des copies. C’est du moins ce qu’affirment les experts.
Par contre le tableau ci-contre est un original, (il a été peint en 1966, l’artiste n’avait alors que 17 ans), je ne suis en rien un expert, mais j’en suis absolument certain. Et aucun expert ne me fera changer d’avis.
L’artiste vient de terminer une exposition à la Galerie Emmanuel Perrotin à Paris.
Lors de L’Exposition internationale de la Biennale de Venise, en juin 2005, il était le seul peintre français à être exposé.

Bonne année Félix !

Francis par FelixJ’avais commandé mon portrait à Félix [Dufrance], Il n’avait pas voulu me le montrer avant qu’il soit complètement terminé. Je suis donc allé chez lui aujourd’hui, (une occasion comme une autre de lui souhaiter une bonne année), je ne me suis pas vraiment reconnu, mais certains y ont trouvé une ressemblance…..avec mon père.
Il parlait beaucoup, sûrement pour m’empêcher de commenter le tableau, mais il semblait vraiment obnubilé en ce moment par Picasso. Il venait de découvrir qu’enfant Picasso n’avait pratiquement jamais dessiné des dessins de son âge, très tôt son père lui avait enseigné le dessin académique « J’ai dessiné avant de parler, mais je n’ai jamais fait de dessins d’enfants » disait Picasso.
Je lui ai dit qu’aux alentours des années 60, mon prof d’histoire nous avait dit que des scientifiques avaient montré des dessins de Picasso mélangés à des dessins d’enfants, et que bien peu avaient reconnus quels étaient les dessins de Picasso. Cette histoire l’a fait beaucoup rire. Moi je l’ai toujours trouvée navrante, mon prof avait dû rater la marche lors des cours d’histoire de l’art.

un Croquis de Kokoschka

KokoschkaJ’avais le sentiment que parmi les quatre peintres participant à l’exposition “Vienne 1900” (Klimt, Schiele, Moser et Kokoschka) Oskar Kokoschka (1886-1980) n’était pas le plus intéressant. En visitant l’exposition je suis tombé en arrêt devant ce croquis, qu’il a réalisé d’une fille de Saltimbanque; le déhanchement est une parfaite réussite.
Pour un résumé de l’exposition
je vous renvoie au site de Lunettes Rouges.

Au septième ciel avec William Turner

Turner paysageJe ne suis pas certain que ce ciel soit le septième qu’il ait peint (je suis même persuadé du contraire), mais je suis vraiment très impressionné par les ciels de Turner, avec leurs couleurs vives, en particulier leurs couleurs chaudes jaune et rouge (en général le ciel est de couleur bleue qui est une couleur froide). Dans ce paysage on voit une rivière et au loin une baie, ou du moins on a l’impression de les voir. Quand Baudelaire appelait l’Angleterre ” La patrie des coloristes exaspérés”, Il pensait sûrement à Turner.
Claude Monet (1840-1926) est allé à Londres en 1871 soit 20 ans après la mort de Turner (1775-1851) pour y peindre « Impression, soleil levant » en 1873. Ensuite il se rend à Venise, pourquoi ne pas penser qu’il continue à suivre les traces de Turner qui y était allé 54 ans plus tôt.

La petite Poule Russe

Odalisque de Boris KustodievUne odalisque est une femme non épousée d’un harem, qu’il ne faut pas confondre avec une bayadère qui est une danseuse sacrée hindoue.
On les confond de temps en temps car toutes les deux portent des voiles assez transparents, enfin plutôt les bayadères que les odalisques qui elles sont le plus souvent très dévêtues.
La lithographie de Matisse la “Grande Odalisque à la culotte bayadère” doit le nom bayadère aux motifs du tissu. N’étant pas un fanatique des culottes bayadères, j’aurais préféré qu’il nomme sa lithographie plus simplement « Grande Odalisque ” (à son époque on appelait Odalisque une prostitué ou poule).
Tout ça pour dire que le tableau le plus cher de la vente des oeuvres d’art russes à Londres, “Odalisque” de Boris Kustodiev, adjugé 2,5 millions EUR, avait été vendu à Londres en 1989 pour 28.000 EUR.
J’en ai trouvé une reproduction et je l’ai comparée à la Grande Odalisque, peinte en 1814 par Ingres qui lui avait rajouté quelques vertèbres de plus (certains annoncent trois, d’autres vont même jusqu’à cinq). .
Je pense que Boris Kustodiev aurait dû rajouter un grand nombre de vertèbres à son Odalisque, mais elle ne vaudrait peut-être pas plus cher pour autant.

Un Vitrail , Des Viderails

Cocteau
Matisse Georges Braque


Je me demande ce qui a poussé Matisse, Braque, Chagall, Cocteau pour ne citer qu’eux à se lancer dans la création de vitraux, alors qu’ils ne passaient pas pour de fervents catholiques.
Matisse: «Il n’a pas eu besoin d’être mystique pour parcourir le chemin qui mène à la création artistique » .
Georges Braque « Le vrai matérialiste, plus il descend dans la matière, plus il exalte la spiritualité”
Chagall était de religion juive.
Cocteau (dont la religion était la poésie) « Je voudrais que l’intelligence fût reprise au démon et rendue à Dieu ».
Qu’ont-ils voulu créer dans ces églises pour lesquelles ils étaient étrangers.
Que sont-ils venu chercher ? le calme? le …? ……….

DIEU SEUL LE SAIT

Quels sont les auteurs de ces autoportraits ?