Franz Marc/August Macke au Musee de l’Orangerie

Galerie
Extrait de l’encyclopédie Universalis:
Le cercle du Blaue Reiter Idée-force plus que groupe, Der Blaue Reiter, ou Le Cavalier bleu, n’est pas un mouvement cohérent et organisé comme la Brücke à Dresde. Il est l’aboutissement d’une évolution qui trouve son origine dans un véritable confluent d’idées et d’expériences européennes. Le refus du Jugement dernier de Kandinsky par le jury d’exposition de la N.K.V.(Neue KunstlerVereinigung) met en évidence des dissentiments personnels et esthétiques. Deux camps se forment, l’un autour de Kandinsky, l’autre autour d’Erbslöh et Kanoldt. Kandinsky démissionne. Franz Marc le suit avec Kubin et Münter. Jawlensky et Werefkin tout en sympathisant avec leurs idées restent à la N.K.V. De façon tout à fait précise et concrète, le Blaue Reiter à sa naissance est constitué par les rédacteurs de l’Almanach, c’est-à-dire Kandinsky et Marc aidés de Macke, tous trois réunis, l’été et l’automne 1911, à Sindelsdorf où se trouve aussi Campendondek. Le Cavalier bleu est ainsi un cercle d’amis, ouvert. Le 11 décembre 1911, Kandinsky et Marc décident d’affirmer leur position par une exposition. Grâce à l’appui de Von Tschudi, elle a lieu à la galerie Tannhäuser, du 18 décembre 1911 au 1er janvier 1912, sous le titre « Der Blaue Reiter ». L’emblème provient tout naturellement de ces cavaliers et chevaux dont les deux amis sont obsédés et de leur commune prédilection pour le bleu, couleur signifiant une même aspiration vers le spirituel, comme Kandinsky l’explique dans le Kunstblatt XIV, 1931.
PS: Franz Marc, né le 8 février 1880 à Munich est mort le 4 mars 1916 à Braquis, près de Verdun.
August Macke, né le 3 janvier 1887 à Meschede (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), est mort le 26 septembre 1914 à Perthes-lès-Hurlus

Gallery
Extract from the Universalis encyclopedia:
The Blaue Reiter Idea-force more than group, Der Blaue Reiter, or The Blue Rider, is not a coherent and organized movement like the Brücke in Dresden. It is the culmination of an evolution that finds its origin in a veritable confluence of ideas and European experiences. The refusal of Last Judgment of Kandinsky by the jury of NKV (Neue KunstlerVereinigung) exhibition highlights personal and aesthetic dissent. Two camps are formed, one around Kandinsky, the other around Erbslöh and Kanoldt. Kandinsky resigns. Franz Marc follows him with Kubin and Münter. Jawlensky and Werefkin while sympathizing with their ideas remain at the NKV In a very precise and concrete way, the Blaue Reiter at its birth is constituted by the writers of the Almanach, that is to say Kandinsky and Marc aided by Macke, all together in the summer and autumn of 1911 in Sindelsdorf, where Campendondek is also located. The Blue Rider is thus a circle of friends, open. On December 11, 1911, Kandinsky and Marc decide to affirm their position by an exhibition. With the support of Von Tschudi, it takes place at the Tannhäuser Gallery, from 18 December 1911 to 1 January 1912, under the title “Der Blaue Reiter”. The emblem comes naturally from these horsemen and horses whose two friends are obsessed and their common predilection for the blue, color meaning the same aspiration towards the spiritual, as Kandinsky explains in the Kunstblatt XIV, 1931.
PS: Franz Marc, born February 8, 1880 in Munich died March 4, 1916 in Braquis, near Verdun.
August Macke, born January 3, 1887 in Meschede (North Rhine-Westphalia), died on September 26, 1914 in Perthes-lès-Hurlus