Claude Monet Giverny

Claude monet est né le 14 novembre 1840 à Paris, il epouse Camille Doncieux, de 7 ans sa cadette, en 1870, elle était son modèle favori. Ils s’étaient rencontrés en 1865, et vécurent ensemble à partir de 1867.
Alice Hoschedé est l’épouse d’Ernest Hoschedé, collectionneur et ami de Claude Monet. À la suite de la mort de celui-ci, elle épouse Claude Monet le 16 juillet 1892, après avoir été sa maîtresse avant même la mort de Camille Doncieux le 5 septembre 1879, à l’âge de 32 ans.
A la demande d’Alice Hoschedé, Claude Monet accepte de détruire toute la correspondance de sa première femme, envoyée ou reçue, les photos où elle figure, seule échappe à cette destruction, une photographie de Camille, prise en Hollande en 1871, dont Alice ignorait manifestement l’existence.
Alice Hoschedé meurt à Giverny le 19 mai 1911 à 67 ans.
Claude Monet est mort le 5 décembre 1926 à 86 ans à Giverny.
en 1977 La maison est en piteux état: le clos normand est envahi de ronces et de mauvaises herbes, de nombreux arbres sont morts, les serres n’ont plus de vitres, les supports de plantes et treillis sont totalement rouillés… Dans le jardin d’eau, le pont japonais pourrit dans une eau noire et les berges sont détruites par les ragondins.
l’Académie des beaux-arts confie le sauvetage de Giverny à Gérald Van der Kemp, auréolé du succès des campagnes de restauration du château de Versailles, dont il était le conservateur.
Les budgets alloués par l’Académie des beaux-arts et le conseil général de l’Eure n’étant pas suffisants, Gérald Van der Kemp et son épouse américaine font appel aux mécènes américains pour sauver Giverny. Les donations affluent, principalement de la Versailles Foundation-Giverny Inc. de New York : elles permettent de mener à bien ce travail de restauration.
Durant trois années, des travaux considérables sont poursuivis. La maison, les ateliers, le mobilier et les estampes sont restaurés. Gérald Van der Kemp et Gilbert Vahé, le jeune chef jardinier formé à l’École nationale supérieure d’horticulture, font renaître les jardins. Les arbres morts sont abattus, les parterres labourés, les allées retracées et le « pont japonais » est reconstruit à l’identique, en conservant les glycines que Monet avait plantées. Le bord des berges est consolidé. Les archives, les innombrables photographies et les souvenirs de ceux qui avaient connu le jardin aident à retrouver les plans et les variétés préférées de Monet. Certains fleurs cultivés ayant disparu, elles sont remplacées par d’autres, similaires. Enfin, le jardin devant accueillir des visiteurs, les allées sont élargies, cimentées et bordées de briques.
En 1980, la Fondation Claude Monet est créée et, le 1er juin, la propriété ouvre ses portes au public.
(Documentation Wikipedia & Fondation Monet)
Claude Monet was born November 14, 1840 in Paris, he married Camille Doncieux, 7 years younger, in 1870, she was his favori model. They had met in 1865, and lived together from 1867.
Alice Hoschedé is the wife of Ernest Hoschedé, collector and friend of Claude Monet. Following his death, she married Claude Monet on July 16, 1892, having been his mistress even before the death of Camille Doncieux on September 5, 1879, at the age of 32 years.
At the request of Alice Hoschedé, Claude Monet agrees to destroy all the correspondence of his first wife, sent or received, the photos where it appears, only escapes this destruction, a photograph of Camille, taken in Holland in 1871, including Alice obviously ignored existence.
Alice Hoschedé died in Giverny on May 19, 1911 at 67 years old.
Claude Monet died December 5, 1926 at 86 years old in Giverny.
in 1977 The house is in poor condition: the Norman wall is overgrown with brambles and weeds, many trees are dead, the greenhouses have no more windows, the supports of plants and trellises are totally rusted … In the garden of water, the Japanese bridge rots in black water and the banks are destroyed by the nutria.
the Académie des Beaux-Arts entrusts the rescue of Giverny to Gérald Van der Kemp, which has been the success of the restoration campaigns of the Château de Versailles, of which he was the curator.
The budgets allocated by the Academy of Fine Arts and the General Council of the Eure are not sufficient, Gerald Van der Kemp and his American wife appeal to American patrons to save Giverny. Donations are pouring in, mainly from the Versailles Foundation-Giverny Inc. of New York: they allow to carry out this work of restoration.
For three years, considerable work is being done. The house, the workshops, the furniture and the prints are restored. Gérald Van der Kemp and Gilbert Vahé, the young gardener chef trained at the National School of Horticulture, are reviving the gardens. The dead trees are felled, the plowed beds, the alleys traced and the “Japanese bridge” is rebuilt identically, retaining the wisteria that Monet had planted. The edge of the banks is consolidated. The archives, the countless photographs and the memories of those who knew the garden help to find the plans and the favorite varieties of Monet. Some cultivated flowers having disappeared, they are replaced by others, similar. Finally, the garden to accommodate visitors, the aisles are enlarged, cemented and lined with bricks.
In 1980, the Claude Monet Foundation was created and, on June 1, the property opened its doors to the public.
(Documentation Wikipedia &a Fondation Monet)