Les Nymphéas de Monet : sa dernière idée fixe

NympheasClaude Monet (1840- 1926) a réalisé pas loin de 250 toiles ayant comme sujet les Nymphéas (je mets une majuscule à Nymphéas, on ne sait jamais) sur une durée de 25 ans. “…Sachez que je suis absorbé par le travail. Ces paysages d’eau et de reflets sont devenus une obsession. C’est au-delà de mes forces de vieillard, et je veux cependant arriver à rendre ce que je ressens…” (Lettre de Monet à Geoffroy, 11 août 1908).
C’était un homme de séries, Quand il tenait un sujet il l’exploitait à fond: il aussi peint des séries sur la gare saint Lazare, des meules de foin, la cathédrale de Rouen, des Peupliers.
Comment se fait-il que Monet ai passé autant de temps à peindre les nymphéas, qu’est qui l’attirait dans ce bassin ? Je n’en sais fichtre rien et peu importe.
Je ne suis pas un inconditionnel des Nymphéas mais j’ai visité l’exposition qui leurs était consacrée à L’Orangerie en 1999 (comme le temps passe) et certaines toiles étaient inachevées (pour de vrai, je dis ça car les critiques de l’époque trouvait le travail inachevé). Cela permettait de mieux comprendre comment Monet travaillait. Je ne vais pas vous l’expliquer, car je ne suis pas un “explicatif” (je suis plutôt un “ressentatif”) et que de plus j’en serai parfaitement incapable. Mais j’ai été frappé par le fait qu’il ne s’occupait absolument pas du fond, il commençait par peindre des cercles verts (la feuille du nénuphar , pour ceux qui ne suivent pas) avec un trait très large, puis les détaillait au niveau des couleurs. Je n’ai pas retrouvé de reproduction de ces toiles inachevées et si jamais vous savez où les trouver merci de me faire cygne (comme disait le vilain petit canard).